DPE (DIAGNOSTIC DE PERFORMANCES ENERGETIQUES)

Publié le par Expertise Immobiliere , plomb, amiante ... Asse ex

DPE [ DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ]

 

Avant de vendre ou de louer un logement ou des bureaux, les propriétaires doivent réaliser un diagnostic de performance énergétique (DPE) . Un critère de choix pour les acheteurs et candidats locataires, et un moyen incitatif de la mise à niveau de l’habitat.

 

La performance énergétique d’un bien immobilier est jugée grâce au Diagnostic de performance énergétique (DPE) . Le DPE est obligatoire depuis le 1er Novembre 2006 en cas de vente d’un bâtiment. Depuis le 1er Juillet 2007, il est également applicable aux locations et aux bâtiments neufs. Il s’accompagne d’un affichage de l’efficacité thermique des bâtiments concernés. Il vise à informer sur les différents aspects énergétiques d’une habitation (isolation, chauffage, ou système énergétiques utilisés, production d’eau chaude). Son objectif : inciter aux économies d’énergie et à la réduction des émissions de CO2.

Intégré dans le futur dossier de diagnostic technique, aux côtés de l’amiante ou du plomb, ce diagnostic thermique permet d’une part de collecter des informations sur les caractéristiques thermiques de l’isolation du bâtiment, les systèmes de ventilation, la production de chaud et de froid, estimant les consommations ainsi que leur coût pour le futur locataire/acquéreur.

 

Comment ça marche ?

 

La performance énergétique de bien en question sera qualifiée, sur une échelle de A (économe en énergie) à G (énergétivore), à l’image des étiquettes déjà largement répandues pour les consommations des appareils électroménagers.

Cette performance sera exprimée par trois indice :

Ø                 Le premier, en termes de consommation annuelle d’énergie, définie en kilowatt-heure par m² et par an (kWh/m²/an) ; l’étiquette afférente sera graduée de « A » (= 50 kWh/m²/an) pour les bâtiments les plus sobres, à « G » (=plus 450 kWh/m²/an) pour les plus énergétivores.

Ø                 La deuxième étiquette exprimera les émissions de dioxyde de carbone (en gramme de CO2) ; sur une échelle comparable et parallèle. Le lien entre la bonne performance et des rejets faibles de CO2 est en effet, dans la majorité des cas, clairement établi. Le « A » correspond à des émissions de 5 kilogrammes de CO2 par m² tandis que la position « G » représentera les biens dons les rejets de carbonés dépassent les 50kg de CO2/m².

Ø                 Enfin, sera présenté un indice de consommation annuelle en euros, fondé sur des valeurs de tarif de l’énergie utilisée donné par arrêté et révisé périodiquement.

L’ensemble du processus est fondé sur les « quantités annuelles d’énergie » réellement consommées par le bien dans les trois dernières années. Le DPE est valable dix ans, sauf si des travaux sont réalisés dans ce laps de temps.

 

 

 

Qui va effectuer le diagnostic ?

 

A l’image de ce qui existe déjà pour les contrôles amiante, plomb ou termites, le diagnostic thermique est effectué par des personnels qualifiés dont le savoir-faire ainsi que la capacité technique ont été certifiés.

Publié dans DPE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article